Bienfaits

 
 
 AU NIVEAU DE LA PEAU ET CIRCULATION

 

* Le toucher active les échanges entre les apports nutritifs et l’élimination des déchets, par ces deux actions, il
   détermine un raffermissement de la peau.

  • Le toucher active la circulation :  Il produit une vasodilatation → afflux de sang et donc d’oxygène.
  • Active un drainage des veines, ce qui entraine une amélioration de la circulation de retour et donc une évacuation des déchets  (urée,acide lactique, co2…)
  • Il stimule la production d’anticorps.
  • Il améliore les problèmes de peau liés à l’anxiété. Le « contact » apaise les nerfs…

  AU NIVEAU DES MUSCLES :
  • Le toucher permet le relâchement des muscles et soulage rapidement les courbatures et contractures.
  • Il détend également les spasmes des muscles lisses (estomac ; vésicule biliaire ; colon)
  • Ces contractures constituent le substratum des maladies psychosomatiques qui sont des projections de nos troubles psychiques : 
    anxiété ; angoisse ; peurs ; tristesse non exprimée ; plaisirs réprimés : toutes les émotions 
    non exprimées.

    A la longue, ces maladies fonctionnelles se feront organiques.

  • Des massages réguliers donnent une mine rayonnante et détendue : l’épiderme  étant mieux irrigué, les œdèmes lymphatiques du visage se résorbent et les rides liées aux tensions s’estompent.
    Pour les zones comme le ventre les cuisses et les fesses, des massages réguliers peuvent prévenir le relâchement par une meilleure vascularisation de l’épiderme et des tissus.

  • Il permet de conserver l’élasticité des muscles et donc la souplesse des articulations.
    Avant ou après une activité physique, le massage limite les dangers de blessures et aide les muscles épuisés à se régénérer rapidement.
  
SUR LA FATIGUE :
  • Après une séance, vous serez détendu comme après une bonne nuit !
  • Le massage constitue un apport d’énergie extérieur qui libère les énergies bloquées.
    Du coup, la circulation et la
     répartition des forces vitales s’améliorent.
  • L’action défatiguante relève aussi de l’amélioration des fonctions respiratoires et circulatoires qui déterminent une meilleure oxygénation.
  • L’action antifatigue est liée également à la détente nerveuse, à savoir que le stress est un grand consommateur d’énergie…
 
 AU NIVEAU DE LA RESPIRATION:
  • Peu de gens savent respirer correctement. Celle-ci reste souvent superficielle.
  • De ce fait, nos muscles respiratoires sont en contracture chronique.
  • Le stress en nous mettant sur la défensive et les émotions en nous mettant sous tension, réduisent nos mouvements respiratoires :
           - nous retenons inconsciemment notre souffle.
             A force, nos muscles se rigidifient et notre thorax se bloque
    .
  • Le massage, en détendant les nerfs, relâche les muscles et permet donc de mieux respirer…

 SUR LE PSYCHISME :
    • Le massage a un effet sédatif. Il calme les énervés, apaise les stressés :
      - il favorise le sommeil.
    • Il réduit l’anxiété et, est donc un excellent tranquillisant.
    • Le massage est thymoanaleptique :

 

                                           Il stimule la bonne humeur, relance 
                                                      la joie de vivre
                                                              et
                                                accroît l’énergie psychique !
 
Bambou

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site